Un nouveau vaccin pour une meilleure réponse immunitaire

Une équipe de chercheurs américains et britaniques1 a produit un vaccin antigrippal vivant atténué (VVAI) du virus de la grippe équine (SEV) en utilisant des approches de génétique inverse. Ce vaccin est capable d’induire une protection contre une propagation de type sauvage. Cette nouvelle approche favorise la prévention et le contrôle des EIV H3N8 circulants chez les populations de chevaux.

Grippe équine, affection respiratoire virale la plus contagieuse chez les équidés

La grippe équine n’est pas une pathologie nouvelle, le virus a été découvert à Prague en 1956. Comme chez les humains, la grippe équine est très contagieuse. Si elle provoque des troubles inconfortables : une hyperthermie (40-41°), un écoulement nasal, une toux sèche et quinteuse… elle n’entraine pas un taux de mortalité très important sauf en cas de complication vers une rhinopneumonie où là, le taux de mortalité peut être plus important.

Actuellement, des vaccins existent, mais ils peuvent ne pas être efficaces, car comme chez les humains, le virus grippal est capable de muter, ce qui rend la protection incertaine. Du fait de sa nature « vivant atténué », ce nouveau vaccin devrait, selon les chercheurs, apporter une meilleure réponse immunitaire que les vaccins contenant des virus inactifs ou morts.

_______________

1 Department of Microbiology and Immunology, University of Rochester, Rochester, NY, United States; Department of Veterinary Science, Gluck Equine Research Center, University of Kentucky, Lexington, KY, United States; MRC-University of Glasgow Centre for Virus Research, Glasgow, United Kingdom

Un nouveau vaccin contre la grippe équine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *