Un cheval cloné fait des petits !

Dimanche 22 mars 2009

et-cloneET-Cryozootech-Stallion, est aujourd’hui un étalon de presque 3 ans, pas très grand, l’œil vif, Malgré sa jolie robe alezane, il n’y a rien de bien original, sauf que… c’est le clone d’un champion de saut d’obstacle, E.T FRH, sélectionné olympique, présent 120 fois sur les podiums en 8 ans de carrière, ainsi détenteur d’un recours de gains absolu en CSO. Castré trop jeune, ce cheval n’avait pas eu le temps d’assurer sa descendance. D’où l’idée de son clonage !

Ainsi maintenant, pour la première fois, un cheval cloné va faire la monte en Normandie ! L’étalon prouvé fertile grâce à l’insémination d’une première jument, a reçu l’approbation du Stud-Book belge Zangersheide et va pouvoir commencer à faire la monte au Haras des Cruchettes, au Ménil-Vicomte, dans l’Orne.

Eric Palmer, ancien directeur de recherches à l’Inra de Tours, avait suscité la polémique lorsqu’il avait proposé de réaliser la copie génétique du champion stérile. Des questions éthiques avaient été soulevées par certains, d’autres avaient évoqué des problématiques d’élevage, nombre d’éleveurs normands étant attachés à un principe de sélection naturelle ayant construit leur réputation. Le clonage a donc été réalisé aux Etats-Unis où la contestation est moins importante. En 2003, une biopsie avait été faite sur le champion lorsqu’il était encore dans les circuits de la compétition, puis congelée dans l’azote liquide à moins 196°. C’est une jument Quarter Horse qui a reçu l’embryon. Après sa naissance, le poulain a passé ses deux premières années au Texas. Arrivé dans la région de Lyon il y a 6 mois, il a été ensuite progressivement intégré à ses congénères en Belgique. Un cheval cloné restera sans doute toujours un peu orphelin !… même si la propriétaire et le cavalier attitré d’ET Premier affirment que le clone ET a les mêmes yeux et le même regard que l’original !

Pour autant, rien ne prouve qu’un cheval cloné ayant les mêmes capacités physiques qu’un champion obtienne les mêmes résultats. Trop de facteurs influencent la carrière d’un cheval, son caractère, notamment son environnement, sa relation avec les humains qui l’entourent, dont on sait qu’elles sont essentielles dans la réalisation de ses performances.

ET-Cryozootech-Stallion n’est pas le premier clone reproducteur. Un premier cheval cloné, Pieraz-Cryozootech-Stallion, entame cette année sa troisième saison de monte. Pieraz est la copie génétique d’un champion du monde en endurance. Il a vu naitre son premier poulain l’an dernier. D’autres sont attendus cette année dans le Haras du Freysse.

Le principe du clonage

Une biopsie, prélèvement d’un petit morceau de peau est faite sur l’animal à cloner. Des cellules sont extraites de la biopsie et cultivées. Ces cellules peuvent être congelées dans l’azote liquide pour être utilisées le moment venu. Elles contiennent tout le patrimoine génétique du donneur. A partir de ces cellules, on produit un embryon ayant tous les gènes de l’original donneur. Pour cela, on supprime le noyau d’un ovocyte équin et on le  remplace par le noyau de l’animal donneur. Ces manipulations se font sous microscope car l’ovocyte mesure 100 Micron et son noyau seulement 10 Micron. A ce stade, il faut encore 7 jours pour cultiver l’embryon avant de pouvoir l’implanter dans l’utérus d’une jument receveuse. La gestation se fait ensuite « normalement » même si elle plus incertaine qu’une gestation normale. Vient ensuite la naissance d’un vrai « jumeau » de l’animal cloné.

Cheval actualité, Toutes | 2 commentaires

Haut de page

2 réponse pour “Un cheval cloné fait des petits !”

  1. 01

    on arrete pas le progrès… mais c’est vrai que même avec le clone d’un champion ça ne fait pas forcément un champion !

    Par vero le Lundi 23 mars 2009 à 21:29
    Haut de page
  2. 02

    moi je trouve ça nul de cloner des chevaux. Ce serait bien que ça fasse pas des champions, ça leur apprendrai à l’apprenti sorcier !

    Par Clic-Cheval le Mercredi 25 mars 2009 à 21:11
    Haut de page

Laisser un commentaire

  •  
  •  
  •  

Vous pouvez suivre les commentaires grâce au flux des commentaires.

RESTEZ INFORMES !
Retrouvez-nous…
Méta