Les chevaux courent sur la plage des Sables-d’Olonne

Dimanche 23 mai 2010

affiche-sables-dolonneSamedi 29 mai 2010, les chevaux vont envahir la plage des Sables-d’Olonne comme il y a un siècle. En effet, dès 9h30 on pourra assister à l’organisation des 4 courses de chevaux, qui se dérouleront dans la plus pure tradition de ce qui se faisait dans les années 1900 sur les plages de Manche et d’Atlantique, et tout particulièrement aux Sables-d’Olonne !

Cette manifestation équestre est organisée sous l’égide de la Fédération Départementale des Comités Hippiques de Loire-Atlantique, Vendée et Deux Sèvres. Elle rassemblera 16 participants avec des « chevaux de Pays » qui vont parcourir une distance de 2.020 m. Le départ se fera devant la place Navarin et l’arrivée devant la piscine.

Pour la petite histoire…

L’apparition des premières courses de chevaux sur la plage se fait à l’occasion de la « Fête Sablaise » en août 1854. Cette fête présentait des courses diverses, des jeux, régates, pêche aux canards, un dîner champêtre, et se concluait par un feu d’artifice. Concernant les courses de chevaux, la ville ne disposant pas d’un hippodrome, elles se déroulent sur la grande plage qui offre une piste de 1.500 m permettant des courses de chevaux de trot attelé et monté, de galop et même un steeple-chase militaire. La tradition s’installe, car ces courses rencontrent un vif succès populaire. Elles deviennent un grand rendez vous de la saison balnéaire, sous le haut patronage de Son Altesse Impériale la Princesse Mathilde.

course-chevaux-plage

Initialement au programme d’une seule journée, elles s’installent ensuite sur deux puis trois jours. Dès 1866, l’arrivée du chemin de fer et les fameux « Trains de Plaisir » contribuent au succès de ces courses balnéaires.

Aussi des courses d’ânes !

A partir de1865, des courses d’ânes viennent ajouter à l’esprit festif de ces journées estivales. Au départ, les courses d’ânes s’inscrivent au programme comme des intermèdes plutôt comiques quand certains ânes refusent d’avancer malgré les invectives humaines, et que d’autres préfèrent retourner à l’écurie, non sans au préalable s’être débarrassés de leurs cavaliers !

Pourtant, dès 1883 les courses d’ânes prennent une place à part entière au programme des estivales équestres des Sables-d’Olonne. Ce sont des courses de galop ou de paniers à quatre places attelés à deux ânes, ou encore des courses de haies. Finalement ces courses à succès se dérouleront en septembre, associées aux courses de chevaux de pays. Les chevaux de pays sont principalement élevés dans les marais de Challans, Soullans et Saint-Gervais. Ces magnifiques chevaux servent également à enrichir la sélection du haras de La Roche-sur-Yon.

En 1913, la Cour des Comptes juge illégale l’utilisation de la plage comme « champ de courses ». Et en 1914, les courses prévues sont annulées à cause de l’entrée en guerre du pays. Les terrains destinés à l’implantation d’un hippodrome au Château-d’Olonne sont réquisitionnés pour l’armée et sérieusement endommagés. Ce n’est donc qu’à l’été 1921 que les courses de chevaux pourront reprendre.

C’est ainsi que les courses de chevaux ont quitté la plage…Heureusement, elles sont de retour aujourd’hui !

Samedi 29 mai 2010, les chevaux vont envahir la plage des Sables-d’Olonne comme il y a un siècle. En effet, dès 9h30 on pourra assister à l’organisation des 4 courses de chevaux, qui se dérouleront dans la plus pure tradition de ce qui se faisait dans les années 1900 sur les plages de Manche et d’Atlantique, et tout particulièrement aux Sables-d’Olonne !

Cette manifestation équestre est organisée sous l’égide de la Fédération Départementale des Comités Hippiques de Loire-Atlantique, Vendée et Deux Sèvres. Elle rassemblera 16 participants avec des « chevaux de Pays » qui vont parcourir une distance de 2.020 m. Le départ se fera devant la place Navarin et l’arrivée devant la piscine.

Pour la petite histoire…

L’apparition des premières courses de chevaux sur la plage se fait à l’occasion de la « Fête Sablaise » en août 1854. Cette fête présentait des courses diverses, des jeux, régates, pêche aux canards, un dîner champêtre, et se concluait par un feu d’artifice. Concernant les courses de chevaux, la ville ne disposant pas d’un hippodrome, elles se déroulent sur la grande plage qui offre une piste de 1.500 m permettant des courses de chevaux de trot attelé et monté, de galop et même un steeple-chase militaire. La tradition s’installe, car ces courses rencontrent un vif succès populaire. Elles deviennent un grand rendez vous de la saison balnéaire, sous le haut patronage de Son Altesse Impériale la Princesse Mathilde.

Initialement au programme d’une seule journée, elles s’installent ensuite sur deux puis trois jours. Dès 1866, l’arrivée du chemin de fer et les fameux « Trains de Plaisir » contribuent au succès de ces courses balnéaires.

Aussi des courses d’ânes !

A partir de1865, des courses d’ânes viennent ajouter à l’esprit festif de ces journées estivales. Au départ, les courses d’ânes s’inscrivent au programme comme des intermèdes plutôt comiques quand certains ânes refusent d’avancer malgré les invectives humaines, et que d’autres préfèrent retourner à l’écurie, non sans au préalable s’être débarrassés de leurs cavaliers !

Pourtant, dès 1883 les courses d’ânes prennent une place à part entière au programme des estivales équestres des Sables-d’Olonne. Ce sont des courses de galop ou de paniers à quatre places attelés à deux ânes, ou encore des courses de haies. Finalement ces courses à succès se dérouleront en septembre, associées aux courses de chevaux de pays. Les chevaux de pays sont principalement élevés dans les marais de Challans, Soullans et Saint-Gervais. Ces magnifiques chevaux servent également à enrichir la sélection du haras de La Roche-sur-Yon.

En 1913, la Cour des Comptes juge illégale l’utilisation de la plage comme « champ de courses ». Et en 1914, les courses prévues sont annulées à cause de l’entrée en guerre du pays. Les terrains destinés à l’implantation d’un hippodrome au Château-d’Olonne sont réquisitionnés pour l’armée et sérieusement endommagés. Ce n’est donc qu’à l’été 1921 que les courses de chevaux pourront reprendre.

C’est ainsi que les courses de chevaux ont quitté la plage…Heureusement, elles sont de retour aujourd’hui !

Cheval actualité, Toutes | Pas de commentaires

Haut de page

Laisser un commentaire

  •  
  •  
  •  

Vous pouvez suivre les commentaires grâce au flux des commentaires.

RESTEZ INFORMES !
Retrouvez-nous…
Méta