concours-debardagePassionnés par les chevaux et/ou sensibles à l’avenir de la planète, ou simplement curieux de découvrir un « spectacle » original, rare… notez ces deux jours sur vos agendas : les 19 et 20 juin ! Un petit week-end à la campagne pour assister à un concours international de débardage qui se déroulera en Bourgogne, à Montagny sur Grosne.

Le vendredi 19 juin on pourra assister à des démonstrations de débardage à cheval et découvrir ainsi les sept techniques existantes. Le soir un colloque permettra de débattre sur ce qu’est et peut être le débardage à cheval au 21ème siècle. La journée de samedi sera dédiée au concours proprement dit.

Le débardage à cheval n’est pas le fait de quelques nostalgiques isolés qui voudraient divertir les touristes à l’aide de démonstrations folkloriques… Il s’agit bel et bien de re-découvrir des solutions forestières concrètes, efficaces et utiles. Aux côtés de France Trait, l’association organisatrice, seront présentes la Coopérative Forestière Bourgogne Limousin et Centre Européen de Recherches et de Ressources en Traction Animale.

Ce concours international de débardage à cheval sera donc également l’occasion de partages d’expériences pour les professionnels forestiers et des filières de chevaux de trait d’horizons différents. Lors du colloque, des réflexions sur la locomotion du cheval lors de l’effort de traction seront conduites par la Galerie Européenne de la Forêt et du Bois.

L’échange avec le grand public permettra un regard nouveau sur ce métier, ses perspectives et son intérêt écologique et social.

Débardage et développement durable

Il ne viendrait sans doute à l’esprit de personne d’imaginer qu’aujourd’hui le cheval vienne purement et simplement bouter le tracteur hors des champs et des bois ! Il devient par contre évident à toute personne qui a vu travailler le cheval, qu’il peut être parfaitement complémentaire des engins mécaniques. L’emploi du cheval est particulièrement pertinent en opération de débusquage sur de courtes traînes.

Sur le plan écologique, le cheval préserve la forêt. Il réduit considérablement les frottements sur les arbres d’avenir. Son passage ne crée pas d’ornières dévastatrices. Contrairement aux roues des engins lourds, le pied du cheval évite l’écrasement des jeunes repousses, le tassement des sols. Il permet aussi la préservation de sites à l’intérêt archéologique, historique ou culturel.

Le cheval représente une économie d’énergie conséquente. Il est capable de fournir un effort précisément adapté à la charge. Son adhérence au sol est largement supérieure à celle d’un tracteur.

L’utilisation du cheval dans des fonctions de débardage joue un rôle social. Elle contribue au développement rural, parfois au maintien d’emplois ruraux, à la conservation des neuf races de chevaux de trait faisant partie de notre patrimoine national et dont certaines sont aujourd’hui menacées.

Le débardage à cheval en concours international

Un avis sur « Le débardage à cheval en concours international »

  • 28 mai 2009 à 12 h 00 min
    Permalien

    excellent billet, merci pour ces informations ! Le dressage et l’élevage des chevaux me passionne, si c’est aussi votre cas, je vous laisse l’adresse d’un site spécialisé dans l’élevage des chevaux Albinets !

    http://bernard.albinet.free.fr/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *