Bientôt des maringotes, navettes équestres au Mont Saint-Michel

Mardi 11 octobre 2011

Lorsque la saison touristique bat son plein, ce sont 30.000 personnes par jour qui visitent le Mont-Saint-Michel. Pour préserver le monument et son insularité, dès 2012, les visiteurs devront laisser leurs véhicules sur un parking et emprunter une navette pour faire les 2 km restant pour rejoindre le Mont. C’est un projet mixte qui a été retenu : cinq navettes motorisées, dont chacune pourra emmener une centaine de visiteurs, et des navettes hippomobiles.

Les Maringotes, navettes hippomobiles

Les organisateurs espèrent que 20% des passagers choisiront de faire le trajet à bord des Maringotes, navettes hippomobiles à impériale, tirées par deux chevaux.

Mais ce sont 40 chevaux de trait, cobs, percherons et postiers bretons, qui se relayeront pour assurer leur transport. Les six voitures hippomobiles, dessinées et construites spécialement, devraient être très légères. Elles transporteront une cinquantaine de personnes par voyage. Il en coutera 4€ si l’on choisit ce moyen de transport à la fois moderne et romantique !

La première Maringote devrait se mettre en route le 11/11/11 ! Cela ne s’invente pas…

Les futurs cochers des Maringotes vont être formés par Stéphane Galais, spécialiste des concours d’attelage, également éducateur dans la filière maréchalerie au lycée agricole de Saint-Hilaire-du-Harcouët. Les cochers, des personnels de Veolia, l’entreprise retenue pour assurer le service de transport, et les chevaux sont mis en situation sur l’hippodrome d’Agon-Coutainville, dans la Manche, parce que le terrain est assez similaire à celui du Mont-Saint-Michel.

Pour Norbert Coulon, qui est à l’origine de cette initiative de navettes équestres, cette expérience de transport public en voiture hippomobile est une vitrine pour le cheval de trait dont les races sont toujours menacées en France. Une aventure qui ne relève pas d’une quelconque nostalgie passéiste, mais qui s’inscrit au contraire dans une démarche novatrice pour la planète aujourd’hui !

Les navettes motorisées quant à elles seront gratuites. Elles effectueront le trajet à une vitesse de 35 km/h, elles circuleront entre 8h et 1h du matin avec un départ toutes les 3m30. Les départs se feront près du barrage du Couesnon, soit à un peu plus de 650 m du futur parking, dont le prix passera de 4 à 8,5€.

Cheval au service de l'homme, Toutes | Pas de commentaires

Haut de page

Laisser un commentaire

  •  
  •  
  •  

Vous pouvez suivre les commentaires grâce au flux des commentaires.

RESTEZ INFORMES !
Retrouvez-nous…
Méta