galop merQue s’est-il passé pour le cheval cet été, pendant que nous sommes allés bronzer sur les plages ? Et bien, vous l’avez tous entendu, la polémique a ronflé au sujet des algues vertes – doit-on dire « grâce » ou « à cause » de la mort d’un cheval – au point de déplacer le Premier ministre sur les plages bretonnes en question. Dommage en tout cas qu’il ait fallu la mort de ce cheval pour que ce problème, qui existe depuis des décennies, remonte aux oreilles de l’Etat et soit enfin pris en compte !

« Cheval, tu n’es pas mort pour rien, la planète, et tous ceux qui ne mourront pas désormais grâce à toi, te remercient ! ».

coup-de-soleil En parlant de « bronzage », nous viendrait-il à l’idée de rester des heures au soleil sans crème solaire et/ou parasol ? Sans doute pas. Mais pas davantage de dévaliser les rayons des magasins pour pouvoir tartiner nos chevaux de crème anti-UV… Pourtant, les chevaux doivent impérativement pouvoir trouver de l’ombre dans leur pré quand il fait chaud et que le soleil brûle ! Déjà parce que le cheval peut être victime de coup de chaleur, ce qui n’est pas anodin… et puis parce que certains chevaux attrapent eux aussi des coups de soleil, susceptibles dans certains cas, notamment en présence de certaines plantes comme le bouton d’or ou à cause de prédisposition génétique, de se transformer en une photosensibilisation très douloureuse et difficile à soigner (voir photo).

Sinon, en bref, les ventes de yearlings de Deauville (Calvados) ont battu des records malgré la crise… Le « catalogue » de plus de 500 jeunes chevaux a permis la réalisation d’un chiffre d’affaire total de plus de 41 millions d’euros, un montant encore jamais atteint ! Avec un « top price » de 900.000 euros pour un yearling issu du Haras d’Etreham dans le Calvados. C’est sans surprise l’émir de Dubaï, cheikh Mohammed Al Maktoum, passionné de cheval, qui s’est laissé séduire par ce fringant poulain alezan ! Ces ventes de yearlings, où se pressent des centaines propriétaires du monde entier ou leurs mandataires, sont pour eux l’occasion d’investir sur des rêves grandioses comme acquérir le futur vainqueur de prix prestigieux comme le Prix du Jockey Club, le Prix de Diane, le Derby d’Epsom ou le Prix de l’Arc-de-Triomphe… Pour certains le rêve se réalise, puisque l’on retrouve parmi les trois derniers vainqueurs du Prix du Jockey-Club, des poulains achetés deux ans plus tôt lors de ces ventes de Deauville.

Timbre trait du NordLa 8ème Route du Sel s’est déroulée en Pays Rochefortais où l’on vivait jadis grâce à « l’or blanc », suivant les chemins empruntés par les chevaux des Vikings venus du Nord vers 850. A l’occasion de cette Route du Sel, les villages retrouvèrent l’ambiance du passé quand les Viking remontaient la Charente avec leur précieuse denrée, puisée dans le marais. C’est ainsi que le cheval Fjord, originaire des pays du Nord, s’est implanté dans le Rochefortais. La Route du Sel, ce fut entre autres, le passage des équipages sur le pont transbordeur du Martrou, la baignade des chevaux à l’île Madame, des concerts gratuits, le jazz en fête au Château-d’Oléron,une pièce de cirque à Beaugeay et la fête des Jeunes Agriculteurs, passionnés des travaux de la terre, qui s’est conclue par un concours départemental de labour à Matha.

Le Festival Equestria s’est déroulé à Tarbes, parrainé par Nicolas Herman, l’une des vedettes du feuilleton « Plus belle la vie », lui-même passionné d’équitation. Quant à l’événement équestre de ce festival, ce fut sans nul doute la participation d’une douzaine de cavaliers de la Garde Républicaine, pour une présentation exceptionnelle, en grande tenue, avec le casque d’acier chromé orné de la queue de cheval historiquement destinée à protéger la nuque des cavaliers.

La Garde Républicaine, gardienne des traditions et du protocole, capable d’assurer aussi bien les manifestations de prestiges comme le carrousel du 14 juillet place de la Concorde, escorter le chef de l’Etat, assurer des missions de sécurité comme la protection de l’OTAN, l’accompagnement d’unités de gendarmerie sur les plages, etc.

Hors de France, on a pu noter que quand le parc de Killarney, en Irlande se voit contraint d’interdire l’accès aux calèches assurant des promenades de touristes, pour cause d’abus de… crottin ! fauteur de trouble environnemental et esthétique d’après certains. D’autres font revenir le cheval sur leurs terres. C’est notamment le cas des célèbres cavaliers vêtus d’une tunique rouge et leurs chevaux noirs, revenus arpenter la colline du Parlement à Ottawa, au Canada. Là, les touristes se réjouissent de revoir la GCR, autrement dit la Gendarmerie Royale du Canada, passer sous la Tour de la Paix.

A Moscou, dans le plus ancien hippodrome du monde, s’est déroulé, sous le soleil pour son 175ème anniversaire, le « Prix du président de la Fédération de Russie ». Ce prix est l’occasion de rencontres VIP où le public féminin arbore toilettes et chapeaux. Le spectacle commence par un défilé de cavaliers en costumes traditionnels et une marche folklorique. Sur le terrain, acrobates et chorégraphes à cheval rivalisent d’ingéniosité pour séduire le public. Ce grand prix accueille les présidents de la Communauté des Etats indépendants (CEI), ce qui ne va pas sans difficulté dans le contexte géopolitique actuel.

Ceci n’est bien sûr qu’un très bref aperçu de l’actualité équestre estivale. Un peu partout, anonymement comme chaque année, le cheval a fait le bonheur des vacanciers qui aiment randonner sur les chemins ou galoper sur les plages. On l’a vu aussi sur le sable mais pour aider à la surveillance de certaines plages.

Si vous avez des exemples à faire connaitre, n’hésitez pas à les signaler ici en commentaire !

Actualité équestre des vacances

Un avis sur « Actualité équestre des vacances »

  • 25 août 2009 à 8 h 43 min
    Permalien

    Ouahou… je savais pas que le cheval pouvait prendre des coups de soleil comme ça. Elle est impressionante la photo !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *